Choix d’outil ETL

0
80
Choix d’outil ETL ( Suites ETL)

Avant de commencer à réaliser des preuves de concepts il est conseillé de faire des choix préliminaires.

Choix préliminaires :
Une fois que vous avez décidé d’acheter une suite ETL, une question se pose rapidement, parmi cette panoplie d’outils, lequel choisir ?. Actuellement il existe plusieurs fournisseurs de suite ETL

Dans le domaine professionnel avant d’acheter un outil surtout quand celui-ci est dispendieux on procède à des preuves de concept. Cependant il est quasiment impossible de faire des preuves de concept de toutes les suites ETL disponibles sur le marché. On procède alors à un choix préliminaire de telle façon à garder deux ou trois suite ETL à tester . ce choix préliminaire est en général basé sur les critères suivants ;

La catégorie de l’outil :
Actuellement il existe trois catégories d’outils ETL :

  1. Engine-based : les transaformations sont executées sur un serveur ETL, disposant en général d’un referentiel. Ce genre de d’outil dispose d’un moteur de transformation ;
  2. Database-embedded : les transformations sont intégrées dans la BD ;
  3. Code-generators : les transformations sont conçues et un code est généré. Ce code est déployabe indépendemment de la base de données.

Sachant que le type de l’outil a un impact direct sur l’architecture technique ( Matérielle et logicielle) et les ressources humaines nécessaires à la réalisation du projet, il est donc important d’être conscient de ces trois types d’outil ETL, et décider quel type répond le plus aux besoins.

Le coût (ou encore le ROI)

Le coût ne concerne pas seulement la suite logicielle en soit, mais cela prend aussi en compte les coûts des ressources humaines et matérielles. Les suites les plus complètes disposent d’un moteur qui fonctionne sur des serveurs assez puissant (coût du serveur) , et dont le referentiel (pour le code et pour le métadata) est stocké dans une base de données et de préférence une bonne base de données ( coût de la base de données : Oracle, DB2, SqlServer, ou autre), et en plus si l’on veux le connecter avec d’autres couches applicatifs disons non-standards, il faudra aussi payer pour le connecteur.

Par ailleurs les ressources humaines présentent des charges assez importantes, j’explique cela en détail un peu plus loin dans l’étude. Il faut aussi que l’outil permet un bon ROI au niveau de la productivité, la qualité des données (Une bonne décision) et la disponibilité de l’information (Une décision à temps).

La nature et l’envergure du projet ETL.
Si le projet est d’une envergure moyenne ou importante, étalé sur plusieurs mois et en plusieurs étapes, une solution ETL s’impose. Cependant si le projet ETL est complexe, il faudra envisager d’acheter une suite ETL assez complète, par contre si le projet est du type « Straight-forward » une solution ETL simple suffira.

La culture d’achat de l’entreprise
De plus en plus il existe une sorte de fidélité et de solide partenariat entre les entreprises et les fournisseurs de solutions BI et ETL. Par exemple il y’a des entreprises qui disposent de Business Objects comme solution BI, il va donc de sois d’acheter Data integrator comme outil ETL. La même chose pour Cognos, Oracle…

Ce que disent les experts
Un autre moyen à utiliser lorsque l’on désire effectuer le choix d’un outil ETL est de se renseigner et de disposer du maximum d’informations concernant :

  • La situation financière du fournisseur : on ne voudra pas acheter le produit d’un fournisseur qui risque de faire faillite dans 6 mois;
  • Sa stratégie à l’égard de la suite ETL de l’entreprise (Roadmap) : on ne vaudra pas acheter une suite ETL si le fournisseur risque de délaisser ce produit parcequ’il ne fait plus partie de sa stratégie d’affaire;
  • Le nombre de ces clients;
  • Le nombre de ces employés;
  • Le support dans votre pays;
  • En plus les critères d’ordre technique (Extracteurs, transformateurs et chargeurs).

Dans les jours à venir, nous allons publier des articles pour chaque éditeur de solutions ETL.

Gartner :
Gartner produit ce qu’on appelle les quadrants magiques des ETL (au moins deux fois par année). vous pouvez visualisez les quadrants magiques des quatres dernières années.

Le rapport Magic Quadrant 2016 outils d’intégration de données est une référence précieuse, qui fournit les toutes dernières informations sur les forces et les faiblesses des plus importants fournisseurs dans ce domaine.

L’expertise

C’est l’aspect qu’il ne faut surtout pas négliger, certains outils disposent déjà d’une grande maturité ( mais en général coûte plus chèr) , il est donc plus facile de trouver des ressources qui peuvent développer voire même gérer un projet ETL. Par contre certains outils, même s’ils présentent un bon potentiel et un bon ratio qualité/prix, il est difficile de trouver des ressources expertes !

Les preuves de concepts

Aprés avoir effectué les choix préliminaires, il faut absolument passer des preuves de concepts de la suite choisie